Feeds:
Articles
Commentaires

jehannes2016

#JESUISPARIS

la france na pas peur« Je n’ai pas peur. J’ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l’ennemi et moi. L’affronter horizontalement. »

René Char, poète résistant.

Abonnez-vous au tableau #JESUISPARIS 13 novembre 2015 de Françoise sur Pinterest.//assets.pinterest.com/js/pinit.js

IMG_5076Une vingtaine de personnes de la résidence senior Domitys de Chartres où réside notre cher Jean Trubert, sont venues nous écouter la lecture de Moissons inachevées cet après-midi.

Après une présentation de la genèse du projet d’écriture qui a présidé à la création de Média’Plumes et à l’écriture collective de « Moissons inachevées« , Françoise a présenté le village de Thiron-Gardais et résumé l’histoire de son abbaye.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après la lecture, un dialogue s’est ouvert avec le public intéressé par le récit, la démarche d’écriture collective…. et Thiron-Gardais.

Qui devrait se poursuivre avec une visite collective au printemps prochain ?

avant l envolDébut juillet, nous étions invitées par l’association « Tournemots » de Châteaudun à un atelier d’écriture qui s’inscrivait dans le projet culturel « Poésie en Arbonie » (voir le reportage sur le spectacle du 27 septembre).

.

L’atelier poésie (lire le reportage) animé par la poétesse Albane Gellé et hébergé dans la bibliothèque de la Conie-Molitard, nous a mené à une immersion dans l’univers du sculpteur Jephan de Villiers et à écrire des poèmes inspirés par ses œuvres.

.

.

Je vous livre mes textes écrits dans l’atmosphère particulière de ces sculptures.

.

le peuple sous l ecorce 2014

 En Arbonie il y a …

En Arbonie il y a des fragments de corps, des âmes pétrifiées qui surgissent des chrysalides de glaise.
Il y a des écorces qui livrent le chemin secret à des fragments d’êtres en devenir ;
des œufs solitaires porteurs de messages aux calligraphies perdues, un peuple nouveau enfoui au fond des forêts primordiales ;
des visages aux regards fixes et hallucinés, qui cherchent un chemin de vie ;
des fragments d’arbres habités d’épouvante et de recherche de lumière ;
le surgissement des gestations argileuses ;
des migrations obscures et silencieuses ;
des murmures de glaise et de plumes ;
des gestions irréelles.

.

ob_8528fa_les-arches-du-silence

Eveils

De la brume matinale de l’été de la Saint Martin a surgi un chemin.
Des fragments de parchemin d’écorces à la réalité,
J’ai repris ma marche vers les confins.
J’étais en attente de voyage dans le cocon des jours.
Je me suis appuyée sur une branche, j’ai pétri l’obscurité
Et, de la glaise de minuit, une spirale, des corps se sont incarnés.
Je traverse une résurgence.
Où suis-je ? Conie ? Arbonie ?
Je libère ma mémoire. Je renais.
Mon secret primordial : avec toi je suis devenue !

.

le peuple sous lecorce ed rouergue

Je traverse une forêt

Je traverse une forêt et peu à peu j’oublie le monde.
Je déshabille mes oreilles des bruits, des échos de la ville.
Je lave mon regard des cités, des publicités.
Je libère ma mémoire des scories de l’agitation.
Je m’ouvre à la lumière filtrée par les vitraux de la végétation.
Je respire les échos des pulsations des feuilles.
Je marche en dialoguant avec les mousses.
Je lève la tête et j’étends mes branches.
Je me retourne vers toi et te vois murmurer.
Je t’écoute et peu à peu perçois ton langage.
Je sens ton souffle sur mes yeux en laissant ton regard venir à moi.
Je suis en écoute de tous mes sens et te sens vibrer en moi.
Je suis une branche souple et notre amour est le tronc.
J’aime te sentir l’enlacer et nous offrir tes baisers.
Je suis venue de la plaine et avec toi me voici devenue sylvestre.

.

IMG_4771
Les créatures ont un message à vous transmettre

Voici le néant où votre folie a mené le monde.
Nous renaîtrons malgré votre égoïsme.
Notre univers restera secret à vous qui êtes fermés à la poésie.
Mais si vous venez à nous avec vos habits d’enfants éternels,
Peut-être oserons-nous vous livrer quelques graines d’éternité possible …

.

.

.

.

jephan de villiers l avis d artistes GRANDIR
Migrants

Du labyrinthe de l’oubli, surgis.
Hallucinés, pétris comme l’argile, surgis.
De quelle épouvantable itinérance,
Messagers du désespoir, surgis ?
D’une migration obscure ?
Corps ou écorces ?
Insectes ou personnes immatérielles ?
Enfance du monde en désarroi,
Ou peuple en renaissance ?
Pour trouver asile ?… en Arbonie ?

.

.

.

IMG_4812Outremonde

De l’effroi des racines ont surgi des chrysalides.
Des confis du monde souterrain l’argile a pétri des corps aux mémoires obscures.
Palétuviers inversés au nombril de minuit,
Fragments de septentrions obscurs
Insectes vibratoires,
Lumières résurgentes et céramiques de songes
Ont incarné une nouvelle itinérance migratoire.
De la glaise, des yeux hallucinés ont repris la marche.
Un murmure primordial a malaxé écorces et parchemins
Pour éveiller les messagers d’un nouveau langage.

IMG_4776Dimanche 27 septembre 2015, dans l’espace « La Grange » dans le village de la Conie  nous avons eu le grand plaisir d’assister à l’exposition- spectacle préparés par « Textes & Rêves » et « la Caravane des poètes« .

.
Un voyage poétique et musical dans l’univers du sculpteur Jephan de Villiers.

.

.
Avec Raphaël Callandreau, Patrice Dehent et Marie Poumaret
Mise en scène Pauline Maharaux.

.

Autour des textes de : Edith Azam, Joël Bastard, Michiel Besnier, Julia Bilet, Julien Blaine, Michel Butor, François David, David Dumortier, Jean Foucault, Albane Gellé, Christophe Jubien, Claude Macherel, Simon Martin, René Robinet, Hmid Tbouchi, Jean-Pierre Verheggen…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_4771Sculptures exposées :
.

Les bâtons du vent
L’île des Bois-Corps
Frgments de mémoire (Lettres de Ch. Doltremand)
Le chariot de l’inconnu
Mémoires océans (cabane avec fragments de mémoire
Veilleurs du bord du monde
Les arches de silence III

.

.

.

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

caravane des poetesComme nous, suivez les itinérances de la Caravane des poètes !

IMG_4432Les lutins (Maxime et Arthur) voulaient un endroit pour se raconter des histoires, pour écouter les histoires que les lutins du jardin et des noisetiers leur chuchotaient à l’oreille. Et surtout ils voulaient être à l’abri des regards des adultes qui ne comprennent rien à la magie des langages des elfes et lutins !
L’ancienne cabane (partagée avec les chats) était devenue vraiment trop petite.
Alors, ils ont feuilleté des livres que Mary leur avait sortis et ils ont passés commande. Ils étaient d’accord la cabane devait être suffisamment grande pour y accueillir une table des chaises un grand coffre pour les jeux et surtout pour cacher le coffre aux trésors.
Saviez-vous qu’il y a des trésors chez les Jehannes, des diamants dans les graviers de la cour ? Vous ne les aviez jamais vus ! Décidément vous ne savez pas regarder les richesses mais les lutins sont là pour vous les faire découvrir !

IMG_3915Après avoir fait les plans de la future résidence des lutins, Sébastien a fabriqué la structure, puis il l’a livrée et mise en place avec l’aide de Marie.

.

.

 

IMG_3920Françoise a continué l’habillage.

.

.

 

 

IMG_4134Mary a mis sa petite touche en passant la première couche de peinture …

.

.

.

.

.

IMG_4168Françoise a fait les finitions et voilà le résultat !

.

.

.

.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est quand même bien d’être tranquille pour dessiner, écouter de la musique, lire et surtout se raconter des histoires extraordinaires !

IMG_4431

Samedi 5 Septembre 2015, les amies Anne et Agnès Pernet-Simon étaient à nouveau en pleine action pour accueillir, avec le sourire, la bonne humeur et la gentillesse qui les caractérisent, les visiteurs de la 5ème édition de leur Salon du Livre Bobillot.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous voulez savoir quels étaient les auteurs et les livres présents ? Retrouvez toutes ces informations dans le programme complet.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 453 autres abonnés